politique

Extension du domaine du masque: un cancer avec ses métastases, une sociopathologie politique contemporaine

Les totalitarismes évoluent, s’adaptent et mutent, comme les virus. Le monde d’après est encore pire que le monde d’avant, c’est une victoire totale pour le progressisme mondialisé écologiste à présent hygiéniste, sanitaire masqué, antiraciste et racialiste visant l’utopie du risque zéro au nom de la bonne santé décrétée et paramétrée par des scientifiques et des politiques aux abois qui profitent de cette opportunité en fonction de leurs agendas respectifs. Rien ne justifie cette mesure qui ne relève que de la politique et non de la science. Orwell et Huxley l’avaient prophétisé, Staline, Hitler et Mao l’avaient rêvé, l’URSS le souhaitait,...

Les gouvernements aiment les pandémies pour la même raison qu’ils aiment la guerre. Parce qu’elles leur donnent la capacité d’imposer des contrôles à la population, qui ne les accepterait jamais dans d’autres circonstances. Créer des institutions et des mécanismes pour orchestrer et imposer l’obéissance

Robert Kennedy Jr., Berlin, 29 août 2020

Bientôt un identifiant numérique pour tous ?

16 Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front,17 et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.18 C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête. Car c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent soixante-six. Apocalypse 13:16-18 Projet mondial totalement officiel au doux nom d’ID2020 et GAVI (programme de vaccination global de la planète) qui regroupe Rockefeller, Accenture,...

Priver les Français de nature, la société de contrôle jusqu’à l’absurde

Priver les Français de nature, la société de contrôle jusqu’à l’absurde L’État français parachève sa folie technocratique dont l’aboutissement est le totalitarisme soft (ne tue pas directement) en privant l’homme de contact avec la nature, contre-sens absolu en terme de #sécurité sanitaire et coût matériel exorbitant (drones, hélicoptères…). Les citoyens financent avec l’impôt le totalitarisme qui s’exerce sur eux et la mise en danger de leur santé.

Cerveaux interconnectés via machines et réseaux

Le postmodernisme, horizontalisation du pouvoir rendue possible par une intelligence connective

Emmanuel Macron, illusion de modernité, est un faux ubérisateur car il n’est qu’une relique d’une vieux monde à l’agonie qui à l’inverse, est ubérisé. La transformation numérique a conduit la presse et les médias subventionnés à être rachetés par une dizaine d’oligarques conduisant à un effet de cartel, et un effondrement de la confiance des citoyens dans ces médias où il n’y a aucun débat, mais l’expression d’une pensée unique et une hystérisation des échanges. L’ubérisation et la fin de ce monde politico-médiatique vertical, c’est aussi le postmodernisme d’une monde horizontal grâce à une nouvelle forme d’intelligence pas artificielle mais connective, faite de réseaux d’humains réels, connaissances et outils, augmentée et augmentés par internet. La victoire de Petite poucette contre les thanatocrates