Une bonne dictature à la chinoise c’est pas si mal que ça ?

Si le grand récit chinois des routes de la soie n’a pas de contre-récit il va finir par s’imposer dans les têtes, dans les imaginations. Ce qui est déjà en partie en train d’arriver me semble-t-il dans un certain nombre d’imaginaires des élites qui discutent dans les salons parisiens.

J’entends de plus en plus au fond nous sommes tous chinois et une bonne dictature à la chinoise c’est pas si mal que ça voyez ?

Disons qu’il y a une espèce d’état d’esprit collaborationniste qui est en train petit à petit d’émerger qui me paraît extrêmement dangereux, qui est absolument contraire à la souveraineté française qui à mon avis est en train de grandir.

Gaël Giraud, économiste